Pose du défi: King Dancer (Natarajasana)

J'ai récemment assisté à un match de basket-ball universitaire où les pom-pom girls étaient effrénées. Ils venaient, dégringolant et se retournant avec d'immenses sourires sur leurs visages, encourageant l'équipe locale et excitant la foule. Un moment spectaculaire a impliqué une petite pom-pom girl propulsée dans les airs par son partenaire masculin. Elle s'est délicatement équilibrée sur un pied alors qu'elle passait sa deuxième jambe dans Natarajasana (King Dancer Pose) en 2 secondes chrono. Non seulement elle a réussi à se jeter dans ce backbend profond, mais elle l'a fait en souriant et a ensuite crié, "GO TEAM!"

Ma mâchoire était sur le sol. Tout ce à quoi je pouvais penser était la détermination et le travail de respiration nécessaires pour exécuter la pose debout sur un sol solide, et la voici dans les airs, en équilibre sur les mains de son partenaire. Certes, son alignement était horrible et le professeur de yoga en moi grimaça à la rotation externe de ses hanches. Mais dans l'ensemble, bon spectacle!

King Dancer Pose est un backbend debout absolument magnifique avec un nom très approprié, car il montre vos compétences en danse (ou leur absence). Cette posture nécessite un équilibre (comme en témoigne l'incroyable pom-pom girl), et une très bonne attitude (idem). Vous allez vaciller, mais pour l'amour d'aujourd'hui, nous allons simplement appeler la danse. L'essentiel est de ne pas paniquer quand on commence à bouger, car c'est une danse, alors danse avec le mouvement. Gardez la respiration régulière et appréciez les fluctuations qui surviennent, car c'est de cela qu'il s'agit: trouver un équilibre dans le chaos.

Profitez de cette danse. Continuez à vous entraîner et, si vous avez besoin d'inspiration, allez à un match de basket! Cela vous fera certainement haleter, sourire et avoir l'impression que le sol n'est pas un si mauvais endroit. 

Étape 1: Présentez-vous

Original text


Faites un petit lasso avec une sangle de yoga. Pliez le genou droit et placez la boucle sur la plante du pied droit. Trouvez un point à regarder (cela vous aidera à garder l'équilibre. Regardez vers le bas et vers l'avant si c'est difficile) et saisissez la sangle avec votre main droite, paume vers le haut. Plus la sangle que vous attrapez est proche, plus la courbure arrière est profonde, vous devrez peut-être jouer pour trouver la distance parfaite pour votre corps. Placez votre main gauche sur votre hanche gauche et tissez le coude droit vers l'extérieur et vers le haut jusqu'à ce qu'il pointe vers le plafond. L'épaule droite reste heureusement dans sa cavité pendant que la base du cou se détend. Serrez le biceps droit vers votre visage et gardez votre coccyx légèrement rentré.

Étape 2: Mettez vos chaussures de danse

Atteignez le bras gauche droit vers le haut avec la paume vers l'intérieur. L'épaule extérieure s'étend longtemps, l'épaule intérieure se détend. Pliez le coude et atteignez la main gauche pour saisir également la sangle. Serrez les triceps des deux bras dans et autour de l'os pour aider à garder les épaules basses et le cou facilement. À ce stade, votre jambe droite n'est pas engagée, tout le travail provient de la rotation des épaules. C'est sur le point de changer. . . .

Étape 3: Ouvrez votre cœur

Gardez le travail des bras. Commencez à pousser le pied vers l'arrière et dans la sangle. Cela engagera la jambe arrière et vous incitera à vous pencher en avant. Évitez la tentation de le faire (cela devient Warrior III avec un chopasana) en gardant le cœur levé, les bras extérieurs et le regard doux. Continuez à dynamiser la jambe arrière en repoussant la sangle vers l'arrière. Une fois que vous avez ce jus dans la jambe, marchez une main vers le bas, puis la seconde main. Poussez à nouveau le tibia en faisant très attention de ne pas ouvrir les hanches. Le bassin reste carré, le genou droit épouse la ligne médiane. Tirez les coudes serrés autour de la tête.

Étape 4: Maintenant, danse!

Continuez les actions consistant à pousser le tibia en arrière, à faire descendre les mains et à garder la poitrine relevée, les bras dedans. Finalement, vous serez en mesure de garder toutes ces actions et d'atteindre le pied. Une fois que vous avez le pied à deux mains, relâchez la sangle pour entrer en pleine pose. Faites de votre mieux pour garder les hanches carrées et ramener le genou droit vers la ligne médiane (il adore s'évaser sur le côté ... pas si bon pour votre sacrum). Dessinez les os de la hanche avant et adoucissez vos petits pains. Attention à la sortie car il est très facile de tirer. Si vous avez toujours la sangle, adoucissez votre prise pour glisser lentement, en gardant le regard vers l'avant et les jambes serrées contre la ligne médiane.

Kathryn Budig est professeur de yoga, écrivain, philanthrope, Huffington Post, Elephant Journal, MindBodyGreen + Yoga Journal, blogueuse, gourmande et amoureuse de son chien. Suivez-la sur Twitter et Facebook ou sur son site Internet.

Recommandé

3 histoires extraordinaires de guérison par le yoga
Flexibilité de travail dans l'une des plus anciennes poses du yoga
Une pratique de yoga à domicile pour construire un dos solide