Q&A: Quels contrepoids recommandez-vous pour les backbends?

Quels contrepoids recommandez-vous pour Urdhva Dhanurasana? Dois-je faire une contre-position après tous les backbends même si je travaille sur une séquence de backbends pour me préparer à une pose comme Dhanurasana (Upward Bow Pose)? —Janie, Napa, Californie

Réponse de Cyndi Lee :

C'est une bonne idée de structurer votre pratique en séquençant les backbends ensemble et en créant un grand comme Dhanurasana (Upward Bow Pose). Je ne recommande pas de contre-position après chaque préparation de backbend ou backbend. Il peut être stressant pour les muscles du dos de se déplacer continuellement d'avant en arrière jusqu'à de tels extrêmes.

Lorsque vous vous déplacez dans des backbends tels que Bhujangasana (Cobra Pose), Eka Pada Rajakapotasana (King Pigeon Pose), Dhanurasana (Upward Bow Pose) et Urdhva Dhanurasana (Backbend), il est préférable de les suivre avec des poses qui neutralisent la colonne vertébrale avant de faire un contre-but. Ce qui suit sont toutes des poses neutres pour la colonne vertébrale:

Repos constructif: Allongez-vous sur le dos, les genoux pliés et les pieds aussi écartés que votre tapis de yoga. Faites vos pieds légèrement pigeon pour que vos jambes tournent à l'intérieur. Laissez vos genoux tomber ensemble. Créez une distance entre les pieds pour que vos cuisses soient détendues et que vous n'ayez pas à saisir vos jambes ou vos pieds pour rester ici. Cela devrait créer un sentiment large et ouvert à travers votre sacrum.

Serre-toi en enroulant tes bras autour de ta poitrine. Empilez un coude sur l'autre afin de pouvoir sentir (ou presque sentir) l'arrière de vos épaules du bout des doigts. Vous devriez avoir l'impression que cela crée un espace entre les omoplates. Imaginez que votre cou commence entre vos omoplates. Apportez le souffle dans votre dos en imaginant des narines tout le long de la colonne vertébrale supérieure et du cou.

Essuie-glaces: Allongez-vous sur le dos, les genoux pliés et les pieds aussi écartés que votre tapis. Laissez votre genou droit tomber vers votre jambe gauche. Gardez le genou gauche pointé vers le plafond. Après quelques respirations, replacez votre jambe droite et laissez tomber le genou gauche. Continuez à aller et venir lentement.

Une variante consiste à laisser les deux jambes tomber ensemble d'un côté, comme les essuie-glaces américains. La première variante s'apparente aux essuie-glaces européens, un à la fois. Dans la deuxième variante, continuez à travailler avec les pieds bien écartés, en gardant la pose légèrement torsadée.

Jambe en l'air: Allongé sur le dos, amenez le genou droit dans votre poitrine. Étendez activement la jambe gauche sur le sol, comme si elle était en Tadasana (posture de montagne), et passez fortement à travers la plante du pied. Entrelacez vos doigts autour de l'arrière de votre cuisse droite et lors d'une expiration, étendez la plante du pied droit vers le plafond. Si vous ne pouvez pas redresser votre jambe dans cette position, passez une ceinture autour de votre pied droit et allongez-la partout où vous le pouvez. N'oubliez pas de garder la jambe gauche éveillée et longue. Reste ici et respire.

Veillez à ne pas amener la jambe au-delà de 90 degrés avec la jambe étendue. Beaucoup de gens commencent immédiatement à avoir envie de la sensation de flexion vers l'avant dans cette pose - peut-être voient-ils leur pied et cela leur donne envie de le toucher avec leur nez. Ce serait un virage avant extrêmement profond, qui est trop intense après les virages arrière, en particulier Dhanurasana et Urdhva Dhanurasana. Pendant les poses neutralisantes, cultivez la patience et la compassion en prêtant attention à votre alignement et à votre respiration alors qu'ils se canalisent dans votre corps, refroidissant votre système nerveux après la chaleur et l'énergie de la flexion arrière.

Après avoir fait les poses neutralisantes, je recommande les virages vers l'avant comme contrepoids. Les contrepoids à la flexion avant incluent Baddha Konasana (pose à angle lié), Upavistha Konasana (pose à angle ouvert), Janu Sirsasana (flexion avant tête-genou) et Paschimottanasana (flexion avant assise). Vous pouvez également faire Parivrtta Janu Sirsasana (Flexion avant révolutionnaire de la tête au genou), qui est une flexion et une torsion latérales.

Mettez-vous au défi de rester conscient et alerte pendant les poses neutralisantes. Les poses sont toutes assez relaxantes, il peut donc être tentant de vous éloigner, mais essayez plutôt d'utiliser le temps pour expérimenter les fruits de votre pratique de la flexion arrière. Lorsque vous vous déplacez dans les virages avant, considérez-les comme l'achèvement du cercle que vous avez commencé avec vos virages arrière. Dans ce contexte, les poses peuvent être considérées comme une expression de la façon dont tout dans l'univers coule ensemble. La flexion vers l'avant n'est pas une activité séparée et isolée, mais une continuation de ce qui a précédé et le début de ce qui est ensuite. Ce type de prise de conscience peut vous aider à rester éveillé et impliqué dans l'expérience, plutôt que de passer en pilote automatique et d'atteindre simplement vos orteils.

Recommandé

Le yoga de l'argent: portez la sagesse du tapis à vos finances
Le yoga m'a transformé après l'amputation
4 façons de modifier la pose acridienne