Tournez-vous pour vous détendre: la pose de l'aigle

Tu te souviens de Twister? C'était "Le jeu qui vous lie en nœuds!" Introduit dans les années 1960, Twister a décollé après que Johnny Carson et Eva Gabor en aient joué une version osée en direct sur The Tonight Show. Le but était que les joueurs s'étirent dans toutes les directions; apprendre à se tenir en équilibre sur les mains et les pieds dans des positions étranges sans tomber; interagissez avec vos amis d'une manière nouvelle, légèrement scandaleuse; et bien sûr, amusez-vous!

Pratiquer Garudasana (Eagle Pose), c'est comme jouer à une version solitaire de Twister. Vous tordez et étirez et enroulez vos membres l'un autour de l'autre, jusqu'à ce que vous puissiez à peine distinguer la droite de la gauche. Lorsque vous l'essayez pour la première fois, vous risquez de ne pas voir l'esprit ludique de Twister dans la pose. Vous pouvez vous retrouver à vous agripper aux poignets et aux chevilles ou à contracter inutilement les muscles lorsque vous essayez de vous équilibrer sur un pied.

Pour trouver de la facilité et un sentiment de liberté dans la pose, il peut être utile de réfléchir aux mythes derrière le nom de Garudasana. Garuda , bien que souvent traduit par «aigle», est en fait un oiseau mythique dans les traditions hindoues et bouddhistes. En tant que véhicule du dieu Vishnu, Garuda serait le roi des oiseaux. Dans les traditions tibétaines, les garudas sont considérés comme une espèce magique; ils sont souvent décrits comme «scandaleux» en raison de leur extraordinaire capacité à voler et voler et voler ... et ne jamais atterrir. Ils n'ont jamais à atterrir car ils ne se fatiguent jamais. Et ils ne se fatiguent jamais parce qu'ils surfent sur le vent.

En Garudasana, votre corps peut sembler gêné et resserré, mais vous pouvez toujours chevaucher le vent comme un aigle. "Chevaucher le vent" signifie chevaucher le flux ou l'énergie de toute situation ou de toute pose difficile. À ne pas confondre avec le courant ou se laisser surprendre par les circonstances, surfer sur l'énergie d'une situation signifie rester ouvert à ce qui se passe et trouver un moyen de devenir stable, spacieux et stable dans cette situation, sans résistance. Lorsque vous résistez, vous êtes plus susceptible de vous fatiguer et d'abandonner. Dans Garudasana, la résistance vous fera probablement vous crisper et perdre votre équilibre. Mais lorsque vous restez ouvert aux possibilités, même face à des obstacles, vous pouvez constater que votre énergie se renouvelle à l'infini.

Et mon garçon, Garudasana offre-t-il des obstacles! Cette pose est comme une vigne grimpante qui s'enroule autour d'elle-même. Essayer de trouver un sentiment de stabilité et d'espace à l'intérieur de cette situation est plutôt scandaleux! Mais même si vous vous sentez enfermé lorsque vous le faites, cette pose est bonne pour ouvrir votre corps. Il étire et élargit la zone entre les omoplates, libérant la tension du haut du dos et ouvrant l'arrière du cœur. Il étire également vos épaules, chevilles, hanches et poignets. Et il élargit le sacrum, une zone où de nombreuses personnes ont généralement beaucoup de tension, et adoucit les aines, ce qui permet une libre circulation d'énergie dans le bas du corps.

Alors, comment faites-vous cela? Commencez par le début et faites un tour à la fois.

Avantages:

  • Relâche et renforce les chevilles et les hanches
  • Relâche les poignets et les épaules
  • Libère l'étanchéité entre les omoplates et à travers le sacrum
  • Cultive la confiance
  • Renforce les jambes

Contre-indications:

  • Fasciite plantaire
  • Blessure à la cheville
  • Blessure à l'épaule
  • Pression artérielle faible

Replier

Comme tous les autres mouvements de yoga, la torsion et l'enveloppement sont constitués d'actions plus petites qui peuvent être pratiquées isolément. Ressentez ces actions en vous allongeant sur le dos, les jambes pliées, les pieds aussi écartés que votre tapis. Faites-vous un câlin avec votre coude droit sur votre coude gauche. Laissez les deux genoux tomber lentement vers la droite dans une légère torsion souvent appelée essuie-glaces. Le pli de l'aine gauche s'approfondira au fur et à mesure que la cuisse se relâchera et se repliera sur la région pubienne - cela ressemblera à une enveloppe doucement fermée. Lorsque les essuie-glaces vont dans l'autre sens, votre aine droite s'approfondit. Vous voudrez retrouver cette rotation interne des cuisses et l'approfondissement de l'aine plus tard, en Garudasana, lorsque les deux actions vous donneront l'espace pour enrouler une jambe sur et autour de l'autre.

Après avoir fait plusieurs allers-retours, décollez vos bras en un large T, puis serrez-vous à nouveau dans vos bras, avec le coude gauche sur le dessus. Faites lentement quelques essuie-glaces supplémentaires, en accordant une attention particulière à la sensation de l'élargissement de votre sacrum contre le sol et de l'élargissement des muscles du dos entre vos omoplates. Essayez de garder un souvenir corporel des essuie-glaces étreignant lorsque vous vous levez et entrez dans Tadasana (posture de la montagne).

Marche dessus

Toutes les poses debout, y compris Garudasana, sont construites sur la base de Tadasana. Pour vous préparer au Garudasana, commencez par vous tenir debout avec vos pieds directement sous vos os assis et placez un bloc de yoga près de l'extérieur de votre pied gauche. Mettez vos mains sur vos hanches. Appuyez sur votre bassin avec vos mains pour vous ancrer et ressentez un sentiment de connexion à la terre. En vous effondrant, sentez un soulèvement correspondant à travers le sommet de votre tête et un allongement de votre colonne vertébrale.

Lorsque vous vous sentez stable, étendez vos bras vers l'avant. Tendez la main par le bout de vos doigts; vous pouvez même atteindre les espaces entre vos doigts. Essayez de trouver cette énergie sortante dans les doigts sans les laisser devenir durs ou faire du jazz. Équilibrez l'action tendre vers l'avant avec son contraire - en tirant complètement les os de vos bras vers l'arrière et en les repliant dans vos alvéoles. Maintenant, essayez de les ramener tellement que vous serrez les omoplates l'une vers l'autre et que les muscles entre eux sont froissés. Tendez la main entre vos doigts, puis tirez à nouveau les os des bras, cette fois avec un peu moins d'effort. Répétez cette opération plusieurs fois jusqu'à ce que vous puissiez sentir que les os de vos bras se sont installés dans le sweet spot des orbites.

Pliez votre genou droit et appuyez sur la pointe de vos orteils droits. Imaginez essayer d'équilibrer un nickel sur votre genou droit pendant que vous soulevez lentement votre genou jusqu'au niveau de votre hanche. Pliez légèrement votre jambe gauche, mais maintenez la longue colonne vertébrale que vous avez trouvée à Tadasana. Essayez maintenant de reproduire la sensation que vous avez découverte dans les essuie-glaces: faites légèrement pivoter les deux cuisses vers l'intérieur pour élargir le bas du dos et approfondir vos aines. Ensuite, croisez votre cuisse droite sur votre cuisse gauche, aussi haut que possible - comme si vous deviez vraiment aller aux toilettes! Touchez vos orteils droits sur le bloc à l'extérieur de votre pied gauche. Remarquez que plus vous pliez le genou gauche profondément et plus vous faites pivoter vos cuisses complètement vers l'intérieur, plus il est facile d'enrouler votre jambe droite sur votre gauche.

De là, étendez vos bras devant votre torse. Croisez vos avant-bras, avec l'avant-bras gauche sur le dessus. Pliez vos coudes, appuyez sur l'arrière de vos paumes ensemble et soulevez vos coudes au niveau des épaules. Vous sentirez probablement une belle ouverture dans le haut du dos.

Rétablissez les énergies de mise à la terre et de levage de Tadasana dans votre jeu personnel de Twister. Ressentez la largeur de votre sacrum et la large ouverture entre vos omoplates que vous avez ressentie lorsque vous vous étreignez. En même temps, détendez-vous dans la sensation de fermeture du corps avant. Essayez de ressentir cette forme comme un moyen d'être calme et ancré. Restez ici pendant cinq respirations profondes. Ensuite, déroulez vos bras et replacez vos mains sur vos hanches. Déballez votre jambe droite et tenez-vous debout en Tadasana. Prenez un moment pour observer les effets de cette pose et comment votre corps se sent après l'avoir fait d'un seul côté. Maintenant, répétez-le de l'autre côté.

Utiliser le bloc et faire un seul enveloppement avec les bras et les jambes est un excellent moyen de se préparer au Garudasana. Si vous trouvez cela intéressant et stimulant, continuez à pratiquer de cette façon pendant un moment. Lorsque cette version de Garudasana est stable et que vous êtes raisonnablement à l'aise dans votre corps, votre respiration et votre esprit, essayez l'étape suivante, qui est le double enveloppement de la pose complète.

Envelopper

Commencez à Tadasana avec vos mains sur vos hanches. Pliez les deux genoux et enroulez lentement votre cuisse droite sur votre gauche. Ensuite, enroulez votre pied droit derrière votre mollet gauche et accrochez-le là. Vous ne devriez ressentir aucune tension dans les genoux et votre genou gauche doit rester tourné vers l'avant. Assurez-vous que votre jambe supérieure ne tire pas votre genou gauche de votre ligne médiane vers la droite. Si cela se produit, cela signifie que votre hanche et votre cuisse droites ne sont pas assez ouvertes pour que vous puissiez faire le double enveloppement tout en assurant la sécurité de vos genoux. Revenez à l'habillage simple, avec ou sans utiliser un bloc.

Ensuite, tendez les deux bras devant vous et enroulez votre bras gauche sur votre droite, cette fois en croisant le coude gauche sur le bras supérieur droit. Maintenant, faites glisser votre main droite vers votre visage, croisez vos avant-bras et appuyez sur vos paumes l'une contre l'autre, en soulevant les coudes à la hauteur des épaules. Assurez-vous que vos mains sont à plat l'une contre l'autre, les doigts longs. Si vos mains se courbent et que vos doigts s'agrippent, cela signifie qu'il y a une constriction dans le haut du dos, les épaules ou les poignets; dans ce cas, vous serez mieux servi pour le moment en faisant un enveloppement à un bras. Sinon, restez ici pendant cinq respirations profondes et ressentez l'étirement dans le haut du dos. Répétez de l'autre côté.

Chevauche le vent

Les deux versions de Garudasana vous aident à prendre conscience de la façon dont vous utilisez votre corps. Vous remarquerez probablement tout de suite que vous pouvez faire cette pose plus facilement d'un côté que de l'autre. La plupart d'entre nous sont plus inégaux que nous ne le pensons, et la nature asymétrique de Garudasana met en évidence cette inégalité. Ne t'en fais pas! Lorsque vous commencez à travailler à Garudasana, remarquez simplement ce qui se passe. Est-il plus facile de croiser une jambe ou un bras que l'autre? Après votre pratique, réfléchissez à ce que vous avez ressenti et essayez de découvrir quelles conditions ont conduit à vos déséquilibres. Peut-être portez-vous votre sac sur une épaule ou tenez-vous habituellement le téléphone d'un côté. Êtes-vous normalement assis avec votre genou gauche croisé sur votre droite? Utilisez vos découvertes pour cultiver plus d'équilibre dans vos activités quotidiennes.

Vous pourriez trouver Garudasana un peu contraignant lorsque vous l'essayez pour la première fois. Il faut beaucoup de travail pour corriger les torsions et rester en équilibre sans serrer ou serrer vos muscles. Vous ne seriez pas le premier yogi de Garudasana à ressentir quelque chose qui s'apparente à la saisie. C'est là que vous commencez le travail intérieur de la pose. C'est une chance pour vous de vous ouvrir à l'idée que vous pouvez trouver un équilibre même lorsque vous êtes tous tordus. C'est une invitation à ouvrir votre esprit à n'importe quelle situation, même instable et asymétrique, sans plus de préhension dans l'esprit ou le corps. Peut-être que vous tomberez. Et alors? Lorsque vous acceptez le mouvement naturel de l'équilibre, vous pouvez arrêter de vous accrocher et commencer à monter le vent.

Dans une partie de Twister, les joueurs tombent et s'effondrent dans un tas de rires! En Garudasana, vous vous entraînez à rouler avec la qualité bancale de cette position sinueuse. Si vous avez l'impression de perdre l'enveloppe des jambes et de vous renverser, ce n'est pas grave. Au lieu de vous en préoccuper, laissez le mouvement se produire et voyez où il vous mène. Vous pourriez tomber de la pose. Ou pas. Vous pourriez vous pencher sur le côté ou vos bras pourraient être déballés. Aucun problème! Gardez votre respiration stable et votre esprit concentré, et vous pourrez peut-être rétablir la mise à la terre de votre jambe debout de type Tadasana et, finalement, vous remettre dans la posture. C'est surfer sur la situation. Le déséquilibre n'a pas d'importance, vraiment et vraiment. Comment nous gérons ce moment et comment nous retrouvons notre chemin vers le centre, chaque jour,encore et encore - c'est la pratique du yoga. Il s'agit de ne jamais abandonner mais de rouler sur le moment et d'avoir confiance que vous trouverez votre chemin. Et c'est pourquoi

Garudasana est tout simplement scandaleux!

Cyndi Lee est auteur, artiste et professeur de yoga, et fondatrice du OM Yoga Center.

Recommandé

9 poses de Yin Yoga pour invoquer la joie de l'été
Pourquoi y a-t-il autant de poses de yoga pour animaux?
Jouer avec le pouvoir: 16 poses à préparer pour Astavakrasana