Racine vers le bas, soulève: pose du poisson

Une de mes façons préférées de me sentir heureux et harmonieux est de me promener le long de la plage avec mon chien, Leroy. Les vagues douces glissent presque jusqu'à nos orteils, et nous nous amusons à les chasser alors qu'elles glissent dans l'océan. Chaque vague laisse une trace dans le sable et moi aussi, je me trouve changé par la nature. Le vaste ciel crée un espace dans mon esprit et mon cœur, et le sable ferme sous mes pieds me fait me sentir ancré, en sécurité et confiant. Je ressens un sentiment de connexion avec moi-même, mon chien, le monde entier - et je sais que ma pratique de yoga de longue date a joué un rôle en m'ouvrant à cette vaste mais profondément personnelle expérience de la nature.

De nombreuses personnes ont des expériences de transformation similaires dans la nature après avoir introduit le yoga dans leur vie. Une des raisons de ce sentiment profond de connexion est que nous sommes tous composés des mêmes éléments: la terre, le vent, le feu, l'eau et l'espace. Si nous prêtons suffisamment d'attention pendant notre pratique du yoga, nous ressentons ces éléments dans notre propre corps. Nous sentons l'humidité dans notre bouche et nos yeux; le poids terrestre de notre squelette; le vent de notre souffle entrant, sortant et traversant nous; le feu chaud de nos organes digestifs. Et enfin, lorsque nous sommes assez calmes, nous ressentons l'immensité de l'espace à l'intérieur et autour de nous.

Tout comme la nature a besoin du bon équilibre entre l'eau et la terre pour s'épanouir, nous avons besoin que les éléments de notre corps travaillent ensemble harmonieusement. Le yoga peut nous aider à reconnaître quand nous avons perdu notre équilibre élémentaire. Lorsque nous sommes trop fluides, nous perdons notre sens de la stabilité. Lorsque nous sommes trop terrestres, notre créativité en souffre. En fait, ces deux éléments - l'eau et la terre - qui faisaient tellement partie de mon expérience au bord de la mer, sont aussi les éléments dominants de Matsyasana, ou Fish Pose.

Le nom sanscrit de Fish Pose fait référence à Matsya, qui était une incarnation de la divinité hindoue Vishnu. L'histoire raconte que, il y a longtemps, la terre était devenue corrompue et allait être envahie par une inondation. Vishnu, qui était chargé de préserver l'univers, s'est transformé en un poisson appelé Matsya. Il a transporté les grands sages hindous en sécurité dans un bateau, ce qui a assuré la préservation de toute leur sagesse et de l'humanité elle-même. Tout comme Matsya a rééquilibré la terre et l'océan, la pratique de la pose du poisson peut être un moyen de rétablir votre concentration et de vous donner de la résilience lorsque vous vous sentez chargé de gravité. Vous ressentirez cela lorsque vous vous enfouirez dans la terre grâce à la forte activité de vos jambes, qui, à son tour, boue votre poitrine comme une vague et approfondit votre respiration. Fish Pose renforce également votre dos et vos abdominaux,et les yogis croient que la courbe profonde du cou profite à la thyroïde. Comme toutes les poses flexibles en arrière, Matsyasana soulève votre cœur et allège votre humeur.

Avantages:

  • Renforce le dos
  • Ouvre le cœur
  • Étire l'abdomen et les muscles intercostaux des côtes
  • Stimule la thyroïde

Contre-indications:

  • Blessure au cou
  • Blessure au bas du dos
  • Mal de crâne

Réchauffer

Matsyasana vaut mieux qu'une pause-café - cela vous réveillera, vous anéantira et vous donnera une sensation de fraîcheur. En fait, vous pourriez même le faire sous votre bureau en milieu d'après-midi! Si vous passez beaucoup de temps assis à un bureau ou dans une voiture, vous avez probablement remarqué que votre colonne vertébrale tourne généralement vers l'avant et que votre poitrine s'enfonce. Vous pouvez commencer à inverser ce modèle physique en créant de nouvelles empreintes de mouvement similaires à celles de Matsyasana.

Commencez votre pratique avec Tadasana (Mountain Pose), puis repliez-vous en Uttanasana (Standing Forward Bend). De là, revenez à Adho Mukha Svanasana (pose de chien orientée vers le bas).

Après trois à cinq respirations en Down Dog, passez à Plank Pose. Le fort travail des jambes dans cette pose sera important pour votre posture de poisson plus tard. De Plank, abaissez-vous lentement sur votre ventre. Appuyez sur vos hanches dans Balasana (pose de l'enfant) pendant quelques respirations, puis revenez au chien orienté vers le bas. Répétez cette courte séquence trois fois pour vous réchauffer.

Étape 1: Figure de proue du navire

Continuant à partir de la séquence précédente, la quatrième fois que vous vous abaissez au sol, restez-y. Placez votre front sur le sol. Gardez vos jambes immobiles. Atteignez vos bras derrière votre dos et entrelacez vos doigts, créant un poing à deux mains. Pliez légèrement vos coudes pour permettre à vos épaules de rouler et d'avancer un peu. Cela éloigne les omoplates les unes des autres. Maintenant, roulez vos épaules en arrière et sentez les omoplates rentrer dans votre dos. Pouvez-vous sentir comment cela ouvre votre poitrine? Appuyez vos pieds et vos jambes dans le tapis et soulevez votre poitrine, vos épaules et votre tête du sol dans une petite courbure supérieure. Laisser l'ascenseur venir de l'action descendante des jambes et l'ouverture de la poitrine du travail des omoplates.

Vous ne vous sentez pas comme la figure de proue à l'avant d'un navire? Peut-être un navire comme celui de Matsya! Après trois respirations, redescendez. Tournez la tête sur le côté et reposez-vous. Répétez ceci, en vous assurant que la flexion du dos commence lorsque le sternum - pas le nez ou le menton - se soulève en réponse à la pression des jambes.

Étape 2: Poisson supporté au mur

Asseyez-vous en Dandasana (Staff Pose) avec la plante de vos pieds touchant le mur. Placez une couverture enroulée à l'emplacement de vos omoplates lorsque vous vous allongez et une couverture pliée à l'emplacement de votre tête.

Utilisez vos mains pour appuyer vos cuisses vers le sol. Plus les fémurs tombent, plus vous cultivez l'énergie descendante dans le corps. Cela nous aide à nous sentir suffisamment ancrés, en sécurité et en confiance pour nous laisser aller émotionnellement. L'action vers le bas crée l'ancre pour que la poitrine se soulève, comme un ballon à air chaud.

Gardez vos jambes engagées pendant que vous vous allongez lentement. Alignez la couverture roulée le long du bord inférieur de vos omoplates. Faites pivoter le haut de vos bras de l'extérieur et pendant que vous continuez à vous allonger, laissez vos épaules glisser le long de votre dos et votre cou s'allonger. Placez la base de votre crâne sur l'autre couverture. Tenez vos coudes opposés au-dessus de votre tête.

Appuyez fermement vos pieds contre le mur, en remarquant comment cela affecte votre colonne vertébrale. Essayez de détendre votre poitrine et vos côtes pour que le travail d'ouverture du dos provienne de l'action des jambes et du soutien du rouleau. Déplacez votre respiration vers l'arrière et les côtés de votre corps. Sentez la marée de souffle entrer et sortir, et détendez-vous dans ce rythme ondulatoire, comme si vous flottiez sur l'océan. Imaginez que le ballon de votre poitrine se balance dans le vent mais ne flotte pas.

Restez ici pendant une à trois minutes. Puis pliez doucement les genoux, roulez sur le côté droit et asseyez-vous lentement.

Pose finale: Pose complète du poisson

Vous êtes maintenant prêt pour Matsyasana. Allongez-vous sur le dos en Supta Tadasana (pose allongée sur la montagne), les jambes fortes jointes, les pieds fléchis. Faites des poings et pliez vos coudes. Lors d'une inspiration, appuyez vos coudes vers le bas, en laissant cela soulever votre poitrine si haut que vous pouvez placer le sommet de votre tête sur le sol. Ensuite, placez vos mains paumes sur vos côtés et la pointe des pieds vos doigts vers vos pieds aussi loin que vous le pouvez. Appuyez fermement vos paumes dans le sol et soulevez vos coudes. Cette étape est importante, car elle rentre vos omoplates dans votre dos pour créer un ascenseur et une ouverture de soutien de la poitrine. Si vous maintenez vos coudes enfoncés, vous froisserez votre cou et vos épaules, ce qui n'est pas ce que vous voulez.

La position du cou dans Fish Pose est beaucoup plus profonde que dans les poses de préparation, mais si vous utilisez vraiment vos jambes et vos bras, votre cou devrait être long et il ne devrait y avoir qu'un peu de poids sur votre tête. S'il y a trop de poids sur votre tête, cela signifie probablement que vos mains n'appuient pas vers le bas et que vous ne portez pas suffisamment votre poitrine.

Une fois que vous vous sentez situé, vous pouvez plonger dans votre expérience au fur et à mesure qu'elle se déroule. La plupart d'entre nous essayons de contrôler nos expériences, mais pour que le yoga ait vraiment lieu, nous devons lâcher prise. Pouvez-vous détendre votre esprit pensant et vous connecter à un sens plus large de la conscience? En ressentant le poids de vos os, le flux de votre respiration, les eaux de votre ventre et le feu dans vos muscles, vous pouvez naturellement commencer à ressentir l'élément d'espace. Pendant que vous respirez, reposez-vous simplement dans ce lieu d'ouverture et de soutien.

Après deux à trois respirations, replacez vos coudes sur le sol en les appuyant vers le bas. Soulevez votre tête, le menton vers votre poitrine, et déplacez-vous à travers chaque vertèbre en roulant sur le dos. Détendez-vous pendant quelques respirations.

Fluide et stable

Pour finir, posez vos pieds sur le sol et laissez vos genoux tomber doucement d'un côté à l'autre. Enfin, roulez et asseyez-vous sur une couverture, les jambes croisées. Observez tranquillement les effets de votre pratique. Pouvez-vous ressentir, même maintenant, comment votre connexion à la terre aide à soutenir le soulèvement de votre colonne vertébrale et l'approfondissement de votre respiration? Peut-être ressentez-vous un sentiment d'intégration élémentaire plus profond qu'avant votre pratique. Peut-être que vous pouvez porter ce sentiment dans votre journée, chaque pas sur terre vous donnant la fluidité d'être spontané, ouvert et connecté à tout ce que vous rencontrez. Si vous avez de la chance, vous pourriez même rencontrer Leroy!

Romance de yoga

Le yoga est comme toutes les autres relations: plus l'effort est généreux, plus vous en récupérez. En fait, l'engagement est l'une des lignes directrices essentielles du chemin yogique complet. Le Yoga Sutra de Patanjali enseigne que pour être un vrai yogi, il faut avoir une dévotion brûlante aux pratiques quotidiennes de l'asana, du pranayama (techniques de respiration) et de la méditation ainsi que des choix de style de vie disciplinés concernant l'alimentation, la boisson et la socialisation. Ou, comme mon professeur aimait le dire, vous devriez "Pratiquez comme si vos cheveux étaient en feu!"

Pratiquer régulièrement peut être un défi de taille, surtout si vous êtes nouveau dans le yoga. Vous ressentez peut-être déjà un sentiment de bien-être, une flexibilité accrue et un ressort dans votre démarche. Mais cela ne signifie pas nécessairement que vous vous sentez motivé à vous lever une heure plus tôt pour vous asseoir en méditation tous les jours, ou à choisir un cours d'asanas lors d'un dîner avec des amis.

Au moment où j'ai rencontré mon mari, il m'a fait rire, et après chaque rendez-vous, j'avais hâte de le revoir! Mais il a fallu du temps pour ressentir le genre d'engagement jusqu'à ce que la mort nous sépare que nous avons maintenant. Avoir cette sensation plus tôt dans notre vie amoureuse aurait été étrange, effrayant et d'une intensité inappropriée.

Le nom sanscrit de l'engagement dans la pratique du yoga est tapas, qui est souvent traduit par «discipline». Mais c'est une discipline de choix - pas quelque chose à forcer à un rythme anormalement rapide. Votre relation avec le yoga peut être comme une romance qui allume d'abord une flamme dans votre cœur, puis devient dévorante pendant un certain temps (même vous faisant vous sentir carrément étourdi), mais finit par s'installer dans le rôle de compagnon de toujours. Vous venez de faire confiance à votre pratique, même lorsqu'elle vous surprend.

Vous n'êtes peut-être pas amoureux du yoga après votre premier Downward Dog, mais au fil du temps, vous vous souviendrez à quel point vous vous sentiez bien à la fin de votre séance d'entraînement, et vous attendez avec impatience la prochaine - tout comme j'attendais avec impatience voir mon mari pendant que nous sortions encore. Souvent, lorsque les gens découvrent les tapas pour la première fois, ils se sentent obligés d'adopter un régime quotidien strict avant de vraiment découvrir ce que le yoga signifie pour eux. Parfois, cette bonne intention crée trop de pression et vous pousse à l'épuisement professionnel. Au lieu de cela, prenez-le lentement, un asana à la fois. Savourez chaque séance d'entraînement et faites juste assez pour avoir faim de plus. De cette façon, le feu des tapas grandira en vous, devenant un partenaire puissant sur votre chemin yogique.

Cyndi Lee est auteur, artiste et fondateur de l'OM Yoga Center à New York.

Recommandé

Trouver un soulagement de la douleur au pied et des arcades tombées
Iyengar Yoga 101: Trois façons de poser le triangle
Méditation en 4 étapes pour vaincre le stress des fêtes