Soutenez votre système immunitaire: le yoga pour le bien-être

Demandez à une douzaine de personnes qui reniflent et éternuent de parler du bogue qu'elles ont attrapé, et vous découvrirez probablement un modèle. Il est fort probable qu'avant de contracter le rhume ou la grippe, ils travaillaient de longues heures, mangeaient sur le pouce, dormaient peu, fonctionnaient à toute vitesse. Bien que ce ne soit pas toujours le cas, de nombreuses personnes rapportent que ces afflictions hivernales les envahissent en période de stress, quand elles se poussent trop fort.

De plus en plus, il semble que la science confirme cette observation. Selon William Mitchell, ND, un praticien basé à Seattle qui enseigne la thérapeutique naturopathique avancée à l'Université Bastyr, des études montrent que de nombreux virus et bactéries résident tranquillement en nous jusqu'à ce que quelque chose dans l'environnement interne du corps devienne déséquilibré. Puis ils se rallient à l'action et attaquent.

Lire Yoga pour la santé et la guérison

Comme de nombreux yogis de longue date peuvent en témoigner, la pratique des asanas fournit un moyen doux et naturel de soutenir le système immunitaire au quotidien, quel que soit le rythme de votre emploi du temps. Le yoga aide à réduire les hormones de stress qui compromettent le système immunitaire, tout en conditionnant les poumons et les voies respiratoires, en stimulant le système lymphatique pour évacuer les toxines du corps et en apportant du sang oxygéné aux différents organes pour assurer leur fonction optimale. «Le yoga est différent des autres formes d'exercice qui se concentrent uniquement sur certaines parties du corps», déclare Kathleen Fry, MD, présidente de l'American Holistic Medicine Association à Scottsdale, en Arizona. "Le yoga fonctionne sur tout."

Mitchell, qui enseigne le Paramukta Yoga (Yoga de la liberté suprême), souligne un certain nombre de poses qui peuvent aider un pratiquant à traverser un froid hivernal. Kurmasana (Tortoise Pose) soutient le thymus. Adho Mukha Svanasana (Chien orienté vers le bas) encourage la circulation sanguine vers les sinus, bien que Mitchell ajoute que la plupart des postures inversées ou des courbures vers l'avant concentreront le système immunitaire sur les sinus, aidant finalement à soulager la congestion. Ces types particuliers de poses agissent également pour prévenir les complications des infections secondaires en drainant les poumons.

Lire Yoga pour le bien-être

Si la congestion bronchique vous fait haleter, Mitchell vous suggère de pratiquer Ustrasana (Pose de chameau), Gomukhasana (Pose du visage de vache) et Balasana (Pose de l'enfant) avec les bras étendus devant, en se déplaçant en Bhujangasana (Pose de Cobra) pour ouvrir la poitrine et prévenir la pneumonie. Cependant, si vous avez la grippe, il est préférable de ne pas pratiquer du tout le yoga, car la condition nécessite un repos absolu. La seule exception à cette règle, selon Alice Claggett et Elandra Kirsten Meredith dans leur livre Yoga for Health and Healing: From the Teachings of Yogi Bhajan (1995), est le cas de la fièvre. Assis en Sukhasana (Easy Pose), le dos ou les côtés des mains reposant sur les genoux, le pouce et l'index se touchant en gyan (ou jnana) mudra et respirer à travers une langue en forme de U pendant au moins trois minutes aidera à réduire la température.

Il semble raisonnable de concentrer les mesures préventives sur les zones du corps directement assiégées: à savoir les voies nasales et bronchiques. Mais la tradition du yoga suggère également que le rhume et la grippe résultent d'une mauvaise digestion ou d'un déséquilibre énergétique provenant du tube digestif, ce qui se traduit par une accumulation de mucus et de mucosités qui pénètre dans les poumons. La théorie, suggère Gary Kraftsow, un professeur de Viniyoga basé à Maui, Hawaï, est qu'une mauvaise digestion provoque une accumulation de toxines, qui à son tour se manifeste par une maladie n'importe où dans le corps. Les poses qui compriment, tordent ou allongent doucement le ventre peuvent aider une foule de maux digestifs.

Lire le yoga pour les maux courants

Puissance Pranayama

Bien que les asanas constituent la pierre angulaire de la prévention des infections, les avantages du yoga ne s'arrêtent pas là. Étant donné que le rhume et la grippe attaquent les bronches, il est logique que le conditionnement des poumons et la maximisation de la capacité respiratoire grâce au pranayama renforceraient la résistance aux proies. Kraftsow, dans son récent livre Yoga for Wellness (Penguin, 1999), explique que les infections par le rhume et la grippe, les allergies, l'asthme et d'autres affections respiratoires chroniques sont "directement liées à une réponse immunitaire affaiblie" due à "des habitudes respiratoires perturbées et irrégulières. . " Drs. Robin Monro, R. Nagarathna et HR Nagendra, auteurs de Yoga for Common Ailments(Fireside, 1991), mettent également l'accent sur les exercices de respiration. La respiration sectionnelle et la respiration abdominale rapide (Kapalabhati) «augmentent la résistance de vos voies respiratoires», conseillent-ils, tandis que le lavage nasal et la respiration alternée par les narines «augmentent la résistance de vos sinus». Les résultats récents d'une étude de la Penn State University portant sur 294 étudiants confirment cette affirmation. Ceux qui irriguaient quotidiennement avec une solution saline ont connu une réduction significative du rhume.

Enfin, la méditation réduit également l'incidence des maladies infectieuses en déstressant le corps et l'esprit. De nombreuses recherches ont montré que seulement 20 minutes de méditation par jour augmentent les endorphines, diminuent les niveaux de cortisol et favorisent des états d'esprit positifs pour favoriser une meilleure santé.

Lisez Quel est le remède pour cela?

Alors, comment commencer un programme de yoga immunitaire? Soyez assuré que quelle que soit votre pratique actuelle du yoga, elle renforce déjà votre résistance. Mais si vous souhaitez prendre des mesures supplémentaires pour éviter l'infection, suivez les conseils de Richard Rosen, contributeur fréquent de YJ et instructeur au Piedmont Yoga Studio à Oakland, en Californie. Il explique que les versions modifiées des virages avant, arrière et torsions peuvent toutes aider à soutenir et à renforcer le système immunitaire. Pratiquez la séquence régulièrement tout au long de l'hiver pour améliorer vos chances de rester en bonne santé. Et si vous succombez à la maladie, vous constaterez que ces poses fournissent juste le R & R dont vous avez besoin pour aller mieux.

Veuillez noter que nous achetons indépendamment tous les produits que nous proposons sur yogajournal.com. Si vous achetez à partir des liens sur notre site, nous pouvons recevoir une commission d'affiliation, qui à son tour soutient notre travail.

Recommandé

10 conseils pour pratiquer Virasana en toute sécurité
Activez votre vérité et votre abondance avec ces poses d'autonomisation
5 conseils pour améliorer (presque) n'importe quelle pose